Saison 1991 - « J’y suis… j’y reste »

« J’y suis… j’y reste »

Pièce de théâtre de Raymond Vinci et Jean Valmy
Synopsis
Hubert est follement amoureux et voudrait désespérément se marier, mais cela lui est impossible tant qu’il n’aura pas divorcé. Il y a dix ans, en effet, il s’est laissé séduire par une jeune femme sans scrupules qui a disparu dans la nature après le mariage, non sans l’avoir dépouillé d’une partie de sa fortune.
La tante d’Hubert, la Comtesse de Montvermeil, est intransigeante sur ses principes et sur l’honneur de la famille. Elle s’oppose farouchement au divorce qu’elle considérerait comme un scandale. Tout est fait pour dissimuler la situation à l’entourage. On attend d’ailleurs aujourd’hui au château la visite du cardinal de Tramone et il n’est pas question de commettre le moindre impair.
Mais voilà que s’annonce sans crier gare une inconnue à la verve colorée et aux manières plutôt épicées... Est-elle, comme elle le prétend, la véritable épouse d’Hubert ? Elle va, en tout cas, être forcée de jouer le jeu pour sauver les apparences...